Les salles adhérentes
CLASSIQUES SUR GRAND ECRAN

Action qui vise à sensibiliser les publics à l’histoire du cinéma, en proposant, sur une saison, sous forme de cycles, 6 films Art et Essai labellisés "Patrimoine et Répertoire", accompagnés en salle par un intervenant.

Les films labellisés « Patrimoine et Répertoire » datent d’au moins 20 ans et font l’objet de ressorties régulières en salle de cinéma. Cette action s’appuie sur le soutien de l’ADRC, qui retire régulièrement des copies neuves de films de patrimoine à destination des petites et moyennes salles de cinéma en région.

L’action est organisée sur 2 semestres (janvier-juin / septembre-décembre) en deux cycles thématiques de trois films chacun, permettant de confronter des films de nationalités, esthétiques et époques différentes, afin de les redécouvrir sous un regard nouveau.

Chacun de ces films, à l’occasion d’une séance exceptionnelle par salle, est suivi de l’intervention d’un spécialiste du cinéma de patrimoine, Youri Deschamps, rédacteur en chef de la revue Eclipses, qui se charge de replacer chaque film dans son contexte historique et esthétique, de nous rappeler le travail d’auteurs qui ont œuvré pour la création cinématographique, et de confronter ces trois films à la lumière du thème choisi.

Polars made in France


Polars Made in France (CGE Sept/Déc. 2021)

 

Trois polars « Made in France » qui ont chacun durablement marqué leur époque. Trois acteurs-phares tous entrés dans l’Histoire. Et trois cinéastes « hussards » qui déjouent les lois du genre pour mettre dans le mille et dézinguer les cibles ordinaires d’une singulière façon.

On commence en fanfare avec Godard et son fameux À bout de souffle (1960), véritable manifeste de la Nouvelle Vague, où l’on retrouvera Belmondo et Jean Seberg sur les Champs-Élysées, dans un film désormais mythique qui concentre toute l’allégresse, la décontraction et la drôlerie du nouveau cinéma des années soixante. Changement de décors dans Série noire (1979), chef-d’œuvre d’Alain Corneau dans lequel l’excellent Patrick Dewaere interprète un inoubliable paumé mythomane s’échinant vaille que vaille à garder la tête hors de l’eau pour sortir de la morne banlieue qui lui colle à la peau. Quelques années plus tard, Pialat prolonge la démarche à sa façon en exposant le récit policier à l’âpreté d’une réalité brute qui renouvelle le genre. Police (1985) réunit Gérard Depardieu et Sophie Marceau au cœur d’une intrigue faite de tension et d’attirance, qui compte parmi les plus belles réussites du cinéaste.

Trois classiques à revoir ou à découvrir en versions restaurées et sur grand écran.


Télécharger la plaquette



Cette opération concerne 15 salles sur toute la Normandie: